Faculté des sciences juridiques,
politiques et sociales (FSJPS)

Institut de
Préparation à l'Administration Générale

Historique

            L’IPAG s’inscrit dans une tradition forte et très ancienne de préparation aux concours de la fonction publique qui remonte bien avant la création juridique des IPAG dans leur forme actuelle qui, elle, date de 1985.

            L’idée de préparer spécifiquement aux épreuves des concours administratifs est apparue comme une nécessité en 1929 au Doyen de la Faculté de droit de l’Université de Lille  de l’époque : le Pr. Paul DUEZ. Cette idée fut immédiatement soutenue par les collectivités locales de l’époque au premier rang desquelles la ville de Lille et le Conseil Général du NORD qui furent les toutes premières à apporter leur soutien (notamment financier). Il faut noter que ce soutien financier se poursuivra sans l’ombre d’une défaillance jusqu’à ce que l’Etat organise de façon officielle ces formations par arrêté interministériel du 3 mai 1966 qui consacre la création de Centre de Préparation à l’Administration Générale (CPAG).

            L’idée de Paul DUEZ sera reconnue officiellement puisque, par arrêté en date du 28 mai 1932, le ministre de l’Instruction publique autorisait la Faculté de Droit de Lille à ouvrir un certificat de préparation à l’administration qui perdurera jusque au milieu des années 1960. Rattaché organiquement à la Faculté de droit – ce qui explique également les liens toujours étroits qui unissent l’IPAG de Lille à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de l’Université  Lille 2 – ce certificat se développera sous l’impulsion significative du Doyen DUEZ.

            Mises en sommeil durant la seconde guerre mondiale, les activités du certificat de préparation à l’administration devenu « certificat de perfectionnement administratif » reprirent en 1946 en même temps que disparaissait subitement son fondateur. On doit aux Doyens successifs de la Faculté de Droit et notamment d’abord à Henri BATIFFOL et surtout ensuite à Guy DEBEYRE (puis les Doyen Jean HEMARD et Gérard DEHOVE) la refondation, après la guerre, de cette structure. Devenu Recteur de l’Académie de Lille, en 1955, le Doyen Guy DEBEYRE continua durant les nombreuses années de son rectorat lillois (lequel dura 18 années) à enseigner dans le certificat, montrant ainsi son attachement et celui des plus hautes instances de l’Université de l’époque à cette institution originale. Il accepta même d’assurer la présidence du Comité des Etudes et de Sélection du CPAG de Lille.

            En 1966 (arrêté interministériel du 3 mai 1966), le Certificat se transforma en Centre de Préparation à l’Administration Générale (CPAG) que dirigea tout d’abord le Professeur Emmanuel LANGAVANT (Directeur du CPAG de 1967 à 1977).

            Il revint au Professeur Pierre-André LECOCQ, Directeur honoraire de l’IPAG (Directeur du CPAG de 1977 à 1985 puis de l’IPAG de 1985 à 1998), la lourde tâche d’accompagner la transformation du Centre de Préparation à l’Administration Générale qui se vit doté de moyens particuliers préfigurant son « émancipation juridique » de la Faculté de Droit par une convention conclue le 6 novembre 1975 entre le Secrétaire d’Etat aux Universités et l’Université du Droit et de la Santé de Lille 2 récemment constituée.

            La loi de 1984 sur l’enseignement supérieur créa des instituts indépendants au sein des Universités (article 33 de la loi de 1984 devenu l’article L.713-9 du Code de l’Education). Par décrets de 1985 (décrets n° 85-368 du 22 mars 1985 et n° 85-1243 du 26 novembre 1985), les CPAG des Facultés furent transformés en IPAG des Universités dotés de l’autonomie budgétaire.

            C’est avec son successeur, le Professeur Vincent CATTOIR-JONVILLE, Directeur honoraire de l'IPAG, que celui-ci prît un nouvel essor, puisqu’il se vît autorisé par le ministère en 2001, à dispenser une nouvelle formation diplômante : la Maîtrise d’Administration Publique.

            Ceci ne s’arrêtera pas là, puisque, grâce à l’impulsion des Directeurs qui se sont succédés à sa tête, l’IPAG de Lille va toujours de l'avant. C'est sous la direction de Madame Stéphanie DAMAREY, Directrice depuis 2004, qu'en 2006, les formations diplômantes (LAP – MAP) ont été intégrées dans la réforme « LMD ». Puis, toujours en 2006, le  ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche accorde à l'IPAG de Lille, le droit de dispenser une nouvelle formation diplômante : le Master 2, mention Droit Public, spécialité Administration Publique. C'est en 2010 que l'IPAG se dote d'un second Master 2 spécialité administration Pénitentiaire.

MISSIONS

            Fier d’une histoire riche de 70 années et fidèle à la pensée originale du Recteur Paul DUEZ, l’IPAG de Lille a pour mission, en liens très étroits avec la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de l’Université Lille 2, de préparer les étudiants aux concours de catégorie A  et B de la fonction publique.

            Au titre des concours externes, l’IPAG prépare aux concours de catégorie A et B qu’il s’agisse des concours de la fonction publique de l’Etat, de la fonction publique Territoriale ou de la fonction publique hospitalière. A ces titres, l’Institut est habilité, au nom de l’Université, à préparer à trois diplômes nationaux intégrés à la réforme « LMD » : la Licence 3ème année d’Administration Publique (L.A.P.),  le Master 1 d’Administration Publique (M-1.A.P.) et le Master 2 mention Droit Public, spécialité Administration Publique (M-2.A.P.). Il prépare également sous la forme de formations non diplômantes (formations d’accompagnement méthodologique) à ces mêmes concours.

L’Institut a également une mission de formation permanente. A ce titre, l’IPAG est habilité par la Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique (D.G.A.F.P.) à préparer les fonctionnaires titulaires de l’Etat aux concours internes de la fonction publique (spécialement le concours interne des Instituts Régionaux d’Administration). Cette dernière préparation est ouverte, sous certaines conditions aux agents titulaires des autres fonctions publiques (territoriale ou hospitalière). Enfin, l’IPAG organise des journées d’études sur des thèmes juridiques d’actualité.

Ne disposant pas d’un corps enseignant titulaire, l’IPAG fait appel aussi bien à des enseignants qu’à des fonctionnaires titulaires. Nombreux sont les intervenants de l’IPAG qui ont siégé ou siègent encore dans des jurys de recrutement de concours administratifs, mettant ainsi leurs expériences au profit des étudiants.